J'ai une crève qui me crève, j'ai la flemme de lire. Alors pour occuper cette longue soirée d'hivers printemps, je vais répondre à un questionnaire piqué chez Atlas. Ma présentation est bien moins cultivée, moins intelligente, moins littéraire, ( je mets beaucoup de mots parce que je ne trouve pas le bon, cerveau yaourté oblige), mais si le fond n'est pas d'un intérêt boulversifiant et la forme non plus, Quel intérêt? Vous entend-je vous questionner avec raison. Et moi de vous répondre avec cette verve, cette force de conviction qui me caractérise : « Bah! Ça occupe! » Vous sentez là, la puissance du propos? Une telle assertion termine automatiquement toute discussion, aucune polémique possible, aucune thèse, aucune antithèse, rien, le sujet est clos. Or donc, maintenant nous pouvons passer a autre chose, c'est à dire le questionnaire. Du mot question, Emprunté au latin quaestio « recherche » et de naire qui veut rien dire.

Ledit quaestionarius  porte sur les péchés capiteux to taux. Je ne referai pas l'historique, Atlas le fait très bien, allez donc la lire. Je me contenterai donc de répondre aux questions du questionnaire. Donc quand je me questionne ça donne ça :


 

droit_paresse1) Comment aimes-tu te relaxer ? (Je me tutoie, c'est plus simple, plus conviviale. Je me tutoie tout le monde. Il y a des artistes qui tutoient leur public, comme si c'était une seule et même personne, et bien, c'est comme moi.)
Réponse :
Surtout, surtout en disant des conneries. Ça, la connerie ça relaxe! On est un peu tendu, un peu sous pression, hop une connerie et hop on est relaxé, la connerie, ça ça relaxe. Essayez chez vous, c'est sans danger, même les enfants peuvent jouer.



 

orgueil2) De quoi es-tu la plus fière?
Bonne question, je me remercie de me l'être posée : « Merci! » - «Y a pas de quoi!» -  « Si si, j'insiste! » -  « Alors si tu insiste... » - « oui, oui, j'insiste. » - «Alors merci!» - « Je t'en prie, c'est tout natu..... STOP!!!
Réponse :
De ma conn... Non, ça je l'ai déjà dit! Zut! Euh... Euh... De... Ma mamanitude, de ma mèritude, du fait même d'être mère! De mes filles, d'être leur mère, à toutes les deux! D'être Mommaan!


 

rabelais
3) Quels sont tes plats préférés ?

La soupe à la grimace! Naann j'décooonnn'
En fait ça dépend et ça dépend vous savez ce que ça fait, ça... n'est pas toujours pareil. Donc, en ce moment, je dirai... Fricassée de Coquilles saint Jacques, confit de canard, framboises au sucre...  Mais pas tout mélangé, hein?


 

dieux_stade4) Qu'est-ce qui te fait fantasmer ? « Woualla! C'est vachement indiscret, ça! » - «Oh fait pas ta bégueule, c'est bon! »
Alors, ce qui me fait fan... -  « Et répond pas un truc trop bateau genre, le regard d'un homme... Une main sur mon épaule... et ce genre de connerie pour faire genre, nous les filles on est pas des obsédées!, O.K? » - « Ok!!!, Moi ce qui me fait fantasmer, ce sont les abdominaux, tablette de chocolat avec, vous savez ce V qui descend dans le pantalon! Argh!! Rien que d'y penser... Si vous ne voyez pas ce que je veux dire, reportez vous au calendrier des rugby man.


Plus que trois, Ouf, je commence à avoir chaud, et j'ai la fièvre qui monte. Non, c'est pas à cause des Rugby man, c'est à cause de la crève, sus nommée plus haut, bande d'amnésiques pervers!


fourmi
5) Cigale ou Fourmi ?

Cigale avec moi, fourmi avec les autres! Comme ça c'est réglé!

Une autre question?


Oui...


colere6) Qu'est-ce qui te met hors de vous toi ?

Ce qui me met hors de moi, c'est assez simple et bien défini... "Obtusité", vous savez, la bornance, ce truc des gens qui ont tort, qui veulent quand même avoir raison et qui sont capable de vous emmerder pendant des heures juste parce qu'il ne veulent pas reconnaitre leur bétise, ignorance, incompétence, Tenter de changer de changer d'avis, ou je sais pas moi,  avoir un mouvement, une vibration, un sursaut cérébral! Ouais! Ça ça m'énerve, ça, les psychorigides!


jalousie7) Qu'est-ce qui te rend jalouse ? Me rendre jalouse, moi... Ha ha ha, laisse moi rire, m'étrangler. Je déteste ça, c'est bête, c'est inutile, ça peut être insultant, voir même! Je me croyais complètement à l'abri de ce sentiment des lus bas et, je me suis aperçue, a mon grand désarroi, que j'étais capable d'être jalouse comme une fiiille. J'ai envoyé pété une copine parce qu'elle faisait sa belle devant mon chéri. J'ai dit une phrase anodine sur un ton glaçant, ça a pété l'ambiance, grave! J'ai honte


Bon, ben voilà, on a fait le tour là, l'air de rien! C'est cool! Ça m'a occupé bien une heure ces conneries, là... Maintenant je copie/colle, je trouve une photo pour illustrer le tout, je vais me refaire un thé et ma soirée est bonne! Tchô!